Cristiane Kussuki

Une place pour les femmes dans les métiers de la Technologie

Cristiane Kussuki, Project management officer, Sodexo Brazil
A propos de l'auteur : Cristiane Kussuki

Project management officer, Sodexo Brazil

Publié le : 11/05/21
  • J'ai toujours été bonne en maths. J'ai même remporté les Olympiades de mathématiques au Brésil à l'âge de 13 ans.

    Cristiane Kussuki profile pictureÀ l'époque, je voulais devenir dentiste, mais mon père, qui faisait partie de la première génération à découvrir et travailler dans le domaine de la technologie au Brésil, m'a persuadée de m’inscrire dans une école technologique fédérale et de choisir l'un des six cours STIM proposés (Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques). J'ai choisi le traitement des données et c'est ainsi que mon parcours professionnel a commencé.

    À 16 ans, j’étais la plus jeune programmeuse-système pour l'une des trois plus grandes banques du Brésil. J'ai ensuite suivi des cours du soir pour obtenir une licence en mathématiques et, en parallèle, je suis devenue analyste-systèmes sénior. J'ai continué à travailler dans les technologies bancaires pendant 12 ans, sur plusieurs postes, jusqu’à obtenir un poste de Directrice. Mes études et mon travail me prenaient tout mon temps, si bien que, lorsque mon mari et moi avons décidé de fonder une famille, je ne voyais pas comment cela pourrait fonctionner. Je n'avais aucun modèle féminin dans le secteur pour me prouver qu'il était possible de concilier carrière et vie de famille.

    J'ai donc décidé de changer de secteur. J'ai rejoint le plus grand distributeur de gaz naturel du Brésil, au sein de son département technologique. La main-d'œuvre était majoritairement masculine, mais la technologie était de moindre importance pour ce type d'entreprise ; les vraies urgences, c’étaient les fuites de gaz. Après m'être installée dans mon rôle, qui consistait à mettre en place une nouvelle architecture de systèmes pour l'entreprise, j'ai eu mes deux filles. Je suis restée dans cette entreprise pendant 10 ans et j'ai eu l'occasion de travailler pour d’autres services, principalement pour la gestion du changement et la transformation des processus métier, en soutien du PDG et du conseil d'administration.

    En 2016, j'ai lancé une entreprise à impact social et, en 2017, j'ai soumis ce modèle d'entreprise au Global Impact Challenge de la Singularity University. En tant que finaliste, je suis allée en Californie pour présenter mon idée et prendre part au sommet mondial. À mon retour au Brésil, Accenture Digital m'a proposé d’intégrer leur équipe de direction.

    Un espace où les femmes peuvent diriger

    C’est chez Accenture que j'ai réalisé que je préférais travailler au sein d’une entreprise plutôt que pour un cabinet externe de conseil. Les véritables spécialistes d'une entreprise, ce sont ses dirigeants et ses collaborateurs.  

    On m’a alors parlé d'une opportunité au sein de l'équipe technologique de Sodexo Brésil, qui semblait parfaite. À l'époque, le directeur régional de Sodexo au Brésil était une femme, ce qui m'a montré que Sodexo faisait partie de ces entreprises où on donne aux femmes une vraie place pour se développer et s'épanouir. 

    Lorsque j'ai rejoint Sodexo en tant que responsable de gestion de projet, j'ai également intégré l'équipe de direction régionale du réseau SoTogether pour la parité hommes-femmes et je suis devenue ambassadrice du changement pour Sodexo Brésil. 

    Découvrez-en plus sur mon parcours professionnel dans cette vidéo :


    En tant que gestionnaire de projet, je suis responsable de la gestion de la demande en systèmes d’information et technologies (IS&T), de la gestion de projet, de la gestion du portefeuille de projets et de la gouvernance. Aujourd'hui, je me consacre principalement au programme mondial de transformation de l'IS&T et, une fois celui-ci achevé, je prendrai en charge l'innovation, l'architecture, les relations commerciales, la conformité, le contrôle et la qualité, la gestion du changement et la communication au sein du département IS&T régional.

    J’aime participer à la résolution des problèmes

    J'adore travailler sur des projets car chaque jour est différent. Une fois qu'un objectif est atteint, il y a  une liste de nouveaux défis qui vous attend. La routine, ce n’est pas pour moi. J'aime la résolution créative des problèmes. Mais je crois à la gouvernance, aux cadres, aux règles et à la connaissance collective.

    La technologie est un outil formidable pour résoudre les problèmes des entreprises en créant de nouveaux produits et en favorisant de nouveaux modèles économiques. J'aime faire partie de la solution.

    Pour réussir dans un poste technologique, il faut sans cesse apprendre et se tenir à jour des nouvelles technologies en constante évolution, mais également écouter les personnes qui vous entourent. Quel que soit votre rêve, vivez-le à fond et ne laissez personne vous décourager.

    Trouver le bon équilibre

    Family picture
    3ème de 4 soeurs, je suis celle en robe rouge

    J'ai toujours été tiraillée entre mes ambitions personnelles et professionnelles. A la naissance de mon premier enfant, j'avais vraiment envie de passer du temps avec mon bébé, et, en même temps, je ne voulais pas renoncer à ma carrière. J'aurais aimé avoir la possibilité de prendre un congé de maternité plus long, de travailler à temps partiel ou de travailler de chez moi. Je me suis obligée à laisser mon bébé en crèche et à aller travailler alors que le cœur n’y était pas, ou seulement à moitié.  Cette situation a provoqué en moi une dépression dont j’ai souffert pendant plusieurs années.

    Mon modèle n’est pas unique, au contraire, il est multiple ! Personne n'est parfait ou ne possède toutes les qualités requises, mais de nombreuses femmes à travers l'histoire ont accompli des choses étonnantes. Si vous avez besoin d'inspiration, je vous recommande de jeter un coup d'œil aux «100 femmes de l’année » du Time magazine.

    Sensibiliser aux préjugés inconscients

    Plus de 99 % de nos décisions sont inconscientes et il est essentiel de savoir reconnaître que nous avons tous des préjugés inconscients afin de pourvoir mieux équilibrer tous les rôles. Le réseau SoTogether de Sodexo fait de grands progrès dans l'amélioration de la parité hommes-femmes dans toutes les fonctions de l'entreprise, mais il est toujours possible de faire plus. 

    Chez Sodexo, nous avons encore des lacunes dans les services STEM; c'est un problème général au secteur d’activité, mais sur lequel nous continuons à travailler. Chez Sodexo, je suis tutrice bénévole pour de jeunes apprentis et je suis ambassadrice du programme annuel SheWorks. SheWorks est un programme créé pour aider les femmes et principalement celles qui sont en situation vulnérable, à accéder à des postes au sein des départements Facilities Management, qui, aujourd’hui, sont majoritairement occupés par des hommes. En dehors de Sodexo, je suis tutrice bénévole dans deux mouvements pour la promotion des femmes dans la technologie, MCIO Academy et SerMulherEmTech et membre du corps enseignant à la Falcons University, qui contribue au développement de dirigeants sociaux.

    Ce n'est qu'avec un dialogue ouvert et clair que nous pourrons attirer, recruter et retenir les talents féminins, à tous les niveaux, et faire en sorte que les femmes soient représentées de manière égale aux postes de direction.

    En savoir plus sur une carrière chez Sodexo ! Sodexo Brésil

    Cet article a été écrit par Cristiane Kussuki, responsable de gestion de projet, Sodexo Brésil