Accéder au contenu Accéder au menu Accéder à la recherche
Doctor checking patient

Santé

X et Y : vers la parité des sexes dans la direction des services de santé

Ce blog a été publié à l'origine par David Boyd Williams en anglais sur son compte LinkedIn personnel.

Imaginez-vous en 2127. C'est dans 108 ans à partir de maintenant. Soit l'équivalent de quatre générations. Vos enfants pourraient avoir des arrière-petits-enfants.Voilà le temps qu'il faudra pour combler l'écart des sexes à l'échelle mondiale, c'est-à-dire les disparités hommes-femmes qui existent en matière de possibilités sociales, éducatives, politiques et économiques.

Au rythme actuel, atteindre la parité économique entre les sexes, où les femmes sont payées de la même façon que les hommes pourraient nécessiter 100 ans de plus.
 
Nous ne pouvons pas attendre aussi longtemps. 

Même si beaucoup d'entreprises œuvrent diligemment pour assurer un équilibre hommes-femmes sur le lieu de travail, atteindre la parité n'est qu'une étape vers l'égalité des sexes. Notre étude s'intéresse à la représentation des hommes et des femmes en identifiant la mixité optimale et en abordant des questions liées à l'égalité des sexes, notamment en termes d'accès aux opportunités, de parité salariale, etc. Il nous faut créer un tournant décisif qui favorise et maintienne la réalisation de cet objectif au cours de ce siècle. La parité des sexes n'est que le commencement. 


Pourquoi la parité des sexes est importante

La parité des sexes était considérée avant tout comme une initiative sociale.  Désormais cela a évolué au point que des organisations majeures développent des stratégies pour compenser les désavantages historiques et sociaux subis par les femmes qui ont conduit au présent constat d'inégalité.  Ce changement notoire n'est pas qu'une question de bonne volonté, mais aussi et surtout de performance.  

Les données parlent d'elles-mêmes : atteindre la parité des sexes ne bénéficie pas qu'aux employés, mais à tout l'écosystème de l'organisation. De nombreuses études indiquent une corrélation positive entre le nombre de femmes siégeant au conseil d'administration et les rendements financiers de l'organisation, y compris les recettes, la croissance, les performances du marché ainsi que la rentabilité des actifs, des capitaux propres et des ventes.
 
Notre étude sur la parité des sexes a examiné 50 000 responsables occupant des fonctions diverses parmi 70 entités mondiales, et a mis au jour le fait qu'un ratio de 40 à 60 % de femmes dans l'équipe de direction améliorait les résultats de l'organisation, y compris :

  • Les marges opérationnelles qui augmentaient de plus de huit pourcents
  • Le maintien du personnel qui augmentait de plus de neuf pourcents
  • La fidélisation des clients qui augmentait de plus de neuf pourcents
  • L'implication des employés qui augmentait de plus de quatorze pourcents
  • Les accidents de travail qui diminuaient de plus de douze pourcents 

  

Parité des sexes dans le domaine de la santé

Dans le domaine de la santé, le problème de la parité des sexes est prononcé. Malgré la hausse du nombre de femmes entrant dans le secteur médical, celles-ci ne sont pas plus présentes aux postes de direction. Les femmes médecins représentent 38 % du personnel à temps plein des écoles de médecine, et parmi celles-ci uniquement 21 % sont professeurs titulaires, 15 % sont chefs de département et 16 % sont des doyennes. Une étude a montré qu'aux États-Unis les femmes médecins universitaires des institutions publiques gagnaient 8 % de moins que leurs homologues masculins.

 Les inégalités se poursuivent au-delà de l'école de médecine. Une fois installés, les hommes qui sont médecins généralistes gagnent 16 % de plus que leurs collègues féminines. Le même écart se retrouve chez les spécialistes, les femmes étant payées 37 % de moins que les hommes.

Bien que les femmes représentent plus d'un tiers des médecins actifs, seulement 9% d'entre elles sont chefs de division et 6 % chefs de département. Et ces femmes doivent souvent attester d'un plus haut niveau de qualifications pour occuper les mêmes postes. Par exemple, plus de la moitié des femmes dirigeantes (56 %) ont de l'expérience dans la gestion des patients contre moins d'un tiers chez les hommes dirigeants. En se privant de responsables capables d'avoir une perspective clinique utile, les organisations de santé passent à côté d'un précieux atout concurrentiel.

Femme regardant dans un microscope

Faire face aux problèmes de parité des sexes

Le déséquilibre hommes-femmes est un problème généralisé qui requiert une approche diversifiée de la part d'une communauté d'acteurs interconnectés tels que les hôpitaux, les écoles, les entreprises et les individus pour corriger les inégalités affectant la réserve de talents. Alors par où commencer ? Déterminez contre quel aspect du déséquilibre il est possible de lutter. 

Chez Sodexo, nous mettons l'accent sur la parité des sexes avec des femmes représentant entre 40 et 60 % des équipes de haute direction. En 2017, nous nous sommes engagés à ce que tous nos employés soient dirigés par des équipes avec une juste représentation des sexes d'ici 2025. Bien que la parité ne soit pas une nouvelle orientation pour nous, s'engager à respecter un calendrier bien précis crée un sentiment d'urgence qui stimule l'innovation, l'action et la responsabilité. Au cours de la réalisation de nos objectifs, nous avons identifié des astuces pour aider à résoudre les problèmes de parité et éviter de remettre en cause nos efforts. Au cours de la réalisation de nos objectifs, nous avons identifié des astuces pour aider à résoudre les problèmes de parité et éviter de remettre en cause nos efforts.

5 façons de se diriger vers la parité des sexes

  1. Réalisez une évaluation interne de vos données pour identifier les écarts dans la représentation et la rémunération des femmes. Cherchez l'ensemble des déséquilibres au sein d'un département ou d'une zone géographique donnée. 
  2. Déterminez votre culture d'entreprise. Créez un environnement où les employés, dont les hommes, se sentent à l'aise dans des groupes de discussion ciblés qui seront un outil précieux pour la direction.
  3.  Veillez à ce qu'aucun sexisme inconscient ne touche les processus de ressources humaines. Prenez des mesures proactives afin d'interrompre le sexisme inconscient et assurez-vous qu'aucune police organisationnelle ne remette en cause vos efforts.  
  4.  Mettez en place des initiatives comme le mentorat et le parrainage pour offrir des chances égales aidant la promotion des femmes. 
  5. Tenez les dirigeants pour responsables des résultats d'inclusion. Afin que la parité des sexes soit effective, il faut que les dirigeants s'investissent. 

N'attendons pas plus longtemps pour briser les barrières empêchant les candidats les plus expérimentés et les plus brillants d'accéder aux postes clés. Lorsque les dirigeants examineront de près l'état actuel de nos organisations, s'engageront à atteindre la parité des sexes, aborderont les problèmes d'équité sous-jacents et obtiendront des résultats durables, alors un vrai progrès sera fait. Les sociétés peuvent mener le changement à condition de faire un premier pas significatif. Un fort engagement dans la parité augmente considérablement les chances qu'on l'observe  à  notre époque. 

Les partenaires de Sodexo pour la parité des sexes

  1. Catalyst
  2. Global Summit of Women
  3. United Nations Global Compact
  4. WeCONNECT
  5. Women’s Empowerment Principles
     

03 décembre 2019

Retour à la liste

Une attention particulière portée aux services de santé

Découvrez comment Sodexo fait progresser le secteur de la santé.

En savoir plus
Two medical professionals talking

Une question ?

Une question ?

Siège de Sodexo Groupe

255 Quai de la Bataille de Stalingrad - 92130 Issy les Moulineaux FRANCE

Suivez-nous sur Linkedin