Les femmes devraient être plus nombreuses dans le secteur de l’ingénierie

Joanna Harris
A propos de l'auteur : Joanna Harris

Senior Programme Manager, Sodexo UK & Ireland

Publié le : 03/11/21
  • Lorsque j'étais adolescente et que je réfléchissais à ma future carrière, une chose était sûre : je ne voulais pas travailler dans un bureau - je voulais bouger et agir. À l'école, j'aimais beaucoup plus les cours de mathématiques et de physique que l'anglais ou les arts.

    À 16 ans, j'ai quitté l'école et j'ai commencé un apprentissage en maintenance mécanique/électrique chez Mars confiserie. Je me suis rapidement rendu compte qu'il s'agissait d'un environnement principalement masculin - au lycée technique où nous avons suivi la formation, j'étais l'une des trois seules femmes sur un groupe de plus de 100 apprentis.

    Mais la formation m'a vraiment plu, et mon apprentissage m'a amenée à travailler dans le service de maintenance de l'usine Mars, où je m'occupais des installations centrales comme le chauffage et la climatisation, plutôt que de travailler sur les équipements de production, et c'est ainsi que je me suis lancée dans la gestion des installations.

    La gestion des installations, c’est là où vous pouvez mettre en pratique vos compétences en ingénierie – cela couvre la maintenance, la remise à neuf et les rénovations, le respect des normes de santé et de sécurité, la performance énergétique et la durabilité, mais, en fin de compte, il s'agit de soutenir l'activité de l’entreprise, ainsi que ses employés. En pratique, les solutions aux problèmes sont multiples et les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

    Un apprentissage non-stop

    Pour moi, l’apprentissage n’a été que le début d’une formation professionnelle non-stop. J'ai commencé par un ONC, un HNC, un diplôme de premier cycle et j'ai fini par obtenir une maîtrise et un stage en management. Je n'ai jamais cessé d'apprendre, ce qui m'a aidé à progresser dans ma carrière.

    Pour moi, la voie de l'apprentissage est une évidence, et j'encourage tous les jeunes que je connais à choisir l’apprentissage plutôt que d'aller à l'université. Avec un apprentissage, vous êtes payé pour apprendre tous les jours et acquérir une expérience des échanges avec les autres au travail, ce qu’un cours à l’université ne vous donne pas. Et si tout va bien, vous avez la garantie d'un emploi à la fin de votre apprentissage.

    J'ai rejoint Sodexo en novembre 2020 et, au-delà de contribuer rendre nos services techniques plus performants, j'ai pu m'impliquer dans le programme d'apprentissage technique. J'ai conseillé les apprentis sur ce qu’ils ont besoin d'apprendre, en plus des compétences techniques qu'ils apprendront au lycée, pour leur permettre de progresser. Par exemple, avoir des compétences en rédaction et interprétation de rapports, la négociation et les relations interpersonnelles - des compétences dont ils auront certainement besoin pour faire carrière dans l'ingénierie.

    Les ingénieurs sont ceux qui résolvent les problèmes

    J'encourage tous ceux qui ont des facilités en mathématiques, en physique et en chimie, ainsi qu'une curiosité naturelle pour le fonctionnement des choses, à envisager sérieusement une carrière d'ingénieur. C'est un secteur tellement passionnant : nous résolvons des problèmes, nous faisons bouger les choses et, en fin de compte, nous contribuons au bon fonctionnement du pays. Regardez par la fenêtre : Combien de bâtiments voyez-vous ? Chacun de ces bâtiments nécessite que quelqu’un sache l’entretenir, ce qui veut dire qu’il y aura toujours des postes disponibles pour les ingénieurs qualifiés.

    Ces compétences sont facilement transférables à d’autres secteurs de l'ingénierie, ainsi qu’à d'autres pays - j'ai trouvé un poste dans la gestion des installations d'un théâtre à Sydney (Australie) pendant mon année sabbatique. C’était bien mieux que la cueillette de fruits ! 

    Oui c'est certain, c'est un secteur majoritairement masculin, et il m'est arrivé d'être victime de préjugés inconscients, comme la fois où j'ai commencé un nouveau rôle et où un homme m'a demandé si j'étais la nouvelle personne chargée de l'administration, ou la fois où j'ai été accueillie par un panneau indiquant M. Joe Harris.

    Pour autant, je suis convaincue que les femmes ont beaucoup à apporter dans un environnement d'ingénierie. Nous voyons et abordons les choses différemment, et c'est souvent d'une manière qui n'a pas été envisagée auparavant. Je suis fière d'avoir pu le démontrer tout au long de ma carrière et d'avoir créé de grandes opportunités qui m'ont permis d'occuper un poste qui aide nos apprentis et nos ingénieurs à fournir d'excellents services techniques.

    Découvrez dans cette vidéo ce qui m'a poussé à suivre une carrière d'ingénieure, ainsi que d'autres conseils pour les aspirants ingénieurs :

     
     

     

    En savoir plus sur…

    Cet article a été écrit par Joanna Harris, Senior Programme Manager, Sodexo Royaume Uni et Irlande