Être en situation de handicap n’est pas un frein à une carrière

Ümit Demici
A propos de l'auteur : Ümit Demirci

Site Manager, Sodexo Turkey

Publié le : 14/07/21
  • Je m'appelle Ümit, je suis marié, j'ai une fille et je vis en Turquie. Je suis également en situation de handicap. Je n'ai qu'un doigt à chaque main, un orteil à chaque pied et je suis diabétique. Pour autant, je n'ai jamais laissé mon handicap faire obstacle à ma vie. Je suis une personne naturellement positive. Je peux faire tout ce que je dois faire, et ma famille m'a toujours pleinement soutenu.

    Ümit Demici

    Après avoir obtenu mon diplôme au lycée, j'ai trouvé un emploi dans une organisation gouvernementale locale à Bursa, en Turquie.

    Dès mon premier jour, ils m'ont dit : « La seule raison pour laquelle vous avez été embauché c’est le quota gouvernemental d'embauche de personnes en situation de handicap - vous ne pouvez pas travailler ou écrire correctement, alors restez assis ici et prenez votre salaire en fin de mois ».

    J'aime me rendre utile, je ne suis pas du genre à rester assis sans rien faire.

    J'ai donc commencé à rechercher les postes disponibles dans ce bâtiment et que je pourrais occuper. J'ai fini par obtenir une mutation au département d'administration des affaires, où je devais livrer des photocopies dans tout le bâtiment. Comme ce rôle impliquait de circuler dans tout le bâtiment, j'ai eu vite fait d’apprendre comment tout fonctionnait et j'ai commencé à utiliser tous les différents programmes. Je suis devenu la personne à contacter pour toute question sur le fonctionnement des choses. 

    Au fil du temps, j'ai aidé d'autres « membres de l’équipe Handicap » à trouver des postes intéressants et utiles. L’équipe de direction a changé d’état d’esprit et ils ont fini par comprendre que non seulement une personne en situation de handicap peut occuper un poste utile, mais aussi qu'elle y travaille plus dur que ses collègues qui ne vivent pas de handicap. Je suis resté dans cette organisation pendant 14 ans. Malgré cette évolution progressive des mentalités et tous mes bons résultats, j'ai quitté l'organisation avec le même titre de poste et le même salaire qu'à mon arrivée. Il était temps de changer. 

    Nous sommes comme une famille

    En 2018, j'ai rejoint Sodexo en tant que manager junior sur le site d'un client, à Bursa.

    Pendant les deux premières semaines, on m’a appris le fonctionnement général, au siège à Istanbul. J'ai rapidement compris que l'on me donnerait tout le matériel dont j'avais besoin et que je pouvais m'adresser à mes responsables en cas de problème ou question et qu’ils me soutiendraient. Après cela, le travail a été facile. 

    Vous pouvez imaginer ma surprise quand, au bout d’un an, j'ai été promu responsable de site. Je n'aurais jamais imaginé pouvoir progresser après avoir passé 14 ans au même poste.

    Progressivement, on m’a confié davantage de responsabilités. Je suis désormais responsable de 13 autres sites plus petits, en plus de mon site principal. Je gère une équipe de 135 personnes, dont 35 me rapportent directement. 

    Ce que j'apprécie le plus dans mon poste, c'est de soutenir mon équipe. Nous ne sommes pas seulement des collègues, nous sommes comme une famille et j’en suis un membre très fier. Je me sens complètement intégré. J'aime pouvoir aider les membres de mon équipe à résoudre leurs problèmes, qu'ils soient personnels ou professionnels, et leur ouvrir des portes.

    Le handicap n'est pas un obstacle

    Je suis tellement heureux d'avoir trouvé un poste dans lequel je me sens utile et une entreprise où mon travail est valorisé. Je ne cherche pas à obtenir de grandes promotions, mais je sais que l'équipe de direction me soutiendra pour réaliser mes objectifs et atteindre mes propres ambitions. 

    Dans certains pays, les personnes en situation de handicap comme moi peuvent passer un permis de conduire sur des véhicules spécialement adaptés, mais la loi est différente en Turquie. J'espère qu'un jour cette loi changera pour que je puisse conduire de manière indépendante, car actuellement je compte sur un membre de l'équipe pour me conduire entre les différents sites que je gère.

    Je suis heureux que Sodexo ne considère pas mon handicap comme un obstacle à ma capacité à gérer une équipe et à travailler efficacement. Je suis fier de défendre cette cause et de pouvoir en parler. 

    Je veux montrer à tous que, même avec un handicap physique, je suis capable de faire mon travail correctement. Et j'espère que cela contribuera à améliorer la compréhension et la sensibilisation à ce sujet.

    En Turquie, Sodexo a mis en place un programme de formation dans un lycée professionnel pour enfants en situation de handicap. Je travaille directement avec l'école pour encourager les enfants et leur montrer qu'une carrière est possible. Nous avons accueilli des stagiaires de l'école et, je suis fier de le dire, deux de ces stagiaires ont maintenant un emploi à temps plein chez Sodexo.  

    Le handicap n'est pas un obstacle et je veux le faire savoir au monde entier !

    Découvrez-en plus dans cette vidéo:

    En savoir plus sur une carrière chez Sodexo !

    Cet article a été écrit par Ümit Demirci, Site Manager, Sodexo Turquie.


    Lire l'histoire en turc