Privilégier les stratégies pour des bâtiments sains post-pandémie

Publié le : 11/05/22
  • Au cours des deux dernières années - compte tenu de la pandémie mondiale et de l'évolution de nos modes de travail - la santé et le bien-être sont devenus des préoccupations majeures.

    Si la santé physique a été au cœur des inquiétudes en raison de la Covid-19, la santé mentale et le bien-être ont également suscité des interrogations, notamment en raison de l'isolement des modes de vie et de travail, de la frontière de plus en plus floue entre vie professionnelle et vie privée, résultat du « télétravail », et de l'anxiété provoquée par la trop familière distanciation sociale, les confinements et les épisodes de quarantaine.

    Même si de nombreux pays assouplissent leurs mesures et que nous constatons un retour à un mode de vie plus normal, la pandémie a incontestablement laissé des marques. Les gens se méfient des endroits très fréquentés et des espaces clos, ils sont plus attentifs à la santé et à l'hygiène, et modifient leurs habitudes et leurs méthodes de travail.

    Ainsi, la pandémie a accéléré la tendance vers un modèle de travail hybride, de nombreux employés de bureau optant pour un équilibre entre travail au bureau et à distance. Il est temps pour les entreprises, dont les locaux sont conçus selon un modèle d’avant pandémie, de revoir leurs besoins. Comment gérer le coût par occupation dans un modèle de travail hybride ? Comment réaménager les espaces pour répondre à l'évolution des besoins des employés ? Et, plus important encore, comment donner aux employés la confiance nécessaire pour revenir sur leur lieu de travail en sachant que leur santé et leur bien-être sont une priorité ?

    La réponse est-elle dans les produits désinfectants ?

    Ces deux dernières années, nous avons découvert des techniques de nettoyage, la nébulisation en est une, qui ont été conçues pour désinfecter de larges zones et limiter la propagation des maladies infectieuses. Mais ces méthodes contribuent-elles réellement à la santé de vos collaborateurs ?

    Selon le magazine Science Focus de la BBC, l'utilisation excessive de désinfectants pourrait bien ne pas être si bénéfique que ça pour nous. Chaque fois que nous entrons en contact avec un quelconque environnement, celui-ci est composé d'un mélange de bactéries et de micro-organismes différents. Si certains sont nuisibles - le SRAS-CoV-2 en tête - d'autres nous veulent résolument du bien. Malheureusement, les désinfectants ne sont pas conçus pour distinguer les bons des mauvais.

    Stefan Liebminger, expert confirmé en sciences de la vie chez Sodexo, affirme que « les microbes sont très puissants » et qu'en tuant toutes les bactéries, ils peuvent avoir un impact négatif sur notre santé. « Si nous passons notre vie dans des environnements stériles, notre système immunitaire ne sera pas suffisamment stimulé », ajoute-t-il. « Par conséquent, nous pourrions être beaucoup plus sensibles aux maladies infectieuses ».

    The Conversation, plateforme en ligne d'actualités, de recherches et de débats sur des sujets académiques, affirme que les environnements aménagés jouent un rôle de plus en plus important dans le cadre de la santé, d'autant plus que nous passons 85% de notre temps en milieu fermé.

    Dans ce contexte, les entreprises qui souhaitent donner à leurs employés la confiance nécessaire pour revenir au bureau doivent impérativement réfléchir à la performance de leurs infrastructures. C'est un facteur clé qui est à l'origine du programme Vital Spaces de Sodexo, conçu pour accompagner les entreprises dans la transformation de leurs espaces de travail et faire en sorte que ces derniers permettent aux collaborateurs de travailler de manière productive, tout en les gardant investis, motivés, heureux et, surtout, en bonne santé.

    Grâce à Wx, son cabinet de conseil en aménagement des espaces de travail, Sodexo peut poursuivre le développement de son offre Vital Spaces pour concevoir des projets d'aménagement d'espaces de travail pour ses clients, tout en transformant le lieu de travail par une approche connectée et centrée sur les personnes.

    Contrer le spectre des locaux malsains

    Selon M. Liebminger, les environnements stériles peuvent engendrer le syndrome des locaux malsains, selon lequel les utilisateurs d'un bâtiment peuvent souffrir de maux de tête, de peau sèche et de démangeaisons, de toux, de respiration sifflante, de fatigue et de difficultés de concentration. Autant de facteurs qui ne favorisent pas la santé et la productivité des collaborateurs.

    « Le simple fait d'ouvrir les fenêtres peut faire toute la différence », ajoute-t-il. « Tout comme la mise en place de calendriers d'entretien réguliers des systèmes de climatisation et l'introduction de plantes dans les bureaux qui peuvent aider à éliminer certaines des toxines présentes dans l'air et, par conséquent, avoir un impact sur la santé des occupants du bâtiment ».

    Des recherches ont révélé que l'utilisation de plantes dans un bureau peut avoir de multiples avantages, non-seulement en améliorant la qualité de l'air et en absorbant le bruit, mais aussi en réduisant le stress, en améliorant la créativité et en augmentant la productivité.

    Tous ces facteurs viennent enrichir l'écosystème autour de la stratégie et de la conception des espaces de travail menées par Vital Spaces de Sodexo. SoYoung Hyun, responsable de l'expérience sur le lieu de travail chez Sodexo, explique : « Nous adoptons une approche scientifique pour concevoir des espaces et des expériences pour nos clients, dans le but d'améliorer l'expérience et le bien-être sur le lieu de travail, d'accroître les performances et la productivité des employés, d'offrir des avantages psychologiques et physiologiques aux employés et d'avoir un impact plus positif sur l'environnement ».

    Selon Hyun, de multiples facteurs peuvent impacter la santé générale des bâtiments et de leurs utilisateurs - conception biophilique, éclairage circadien, conception ergonomique, psychoacoustique, confort thermique et qualité de l'air intérieur pour n’en citer que quelques-uns.

    Exclusivement axée sur les bâtiments et leurs composants, la norme de construction WELL est un système fondé sur la performance, qui garantit que tout espace est non seulement conçu dans un souci de santé et de bien-être, mais qu'il fonctionne comme prévu tout en améliorant régulièrement l'expérience sur site. L'expertise de Wx en tant que spécialiste du WELL aide nos clients à résoudre les problèmes de santé et de bien-être ainsi qu'à attirer et à retenir les futurs collaborateurs, un critère de plus en plus important pour de nombreuses organisations.

    La qualité de l'air ambiant devient un enjeu majeur

    Selon un article publié par CNBC, l'amélioration de la qualité de l'air ambiant dans les bureaux pourrait générer jusqu'à 20 milliards de dollars supplémentaires pour l'économie américaine. L'article, qui cite Joseph Allen, professeur à l'université de Harvard, affirme que l'amélioration de la qualité de l'air ambiant peut contribuer à réduire la propagation des virus et aider les salariés à améliorer leurs performances. L'article poursuit en citant Allen : « N'importe quel bâtiment peut devenir un bâtiment sain, ce n'est pas difficile à faire et ce n'est pas si cher. En fait, je dirais même que les bâtiments sains ne sont pas chers. Ce sont les bâtiments malsains qui le sont ».

    Hyun explique que Sodexo utilise des capteurs pour surveiller les espaces intérieurs. « Nous mesurons la qualité de l'air et obtenons des données en temps réel, que nous pouvons ensuite exploiter pour recommander des améliorations », explique-t-elle. « Cela peut se traduire par la modification du calendrier d'entretien du système de climatisation, par des changements dans la conception du lieu de travail ou même par l'adaptation de nos procédures de nettoyage ».

    Sodexo se tourne de plus en plus vers des produits de nettoyage plus durables et adopte des pratiques de nettoyage biologique dans le cadre de son engagement à améliorer la durabilité et à réduire son impact sur l'environnement.

    Liebminger précise : « Certains espaces, comme les hôpitaux par exemple, exigent un niveau de nettoyage plus poussé, mais pour les environnements de bureau, vous pouvez obtenir des résultats performants avec rien de plus que de l'eau ».

    Il semble que la désinfection des surfaces et l'adoption de procédures de nettoyage à base de produits chimiques ne soient plus forcément la solution pour préserver la santé personnelle des collaborateurs à leur retour sur leur lieu de travail. Cependant, le développement d'une stratégie de bâtiments sains, qui intègre la conception du lieu de travail, la qualité de l'air et les pratiques de nettoyage, peut apporter d'énormes avantages aux employés, ce qui peut finalement améliorer les performances de l'entreprise.

    Grâce au déploiement efficace de stratégies de bâtiments sains, les organisations peuvent améliorer la santé de leurs collaborateurs, de leur entreprise et de la planète.

    En savoir plus sur nos... Services gestion des installations