Accéder au contenu Accéder au menu Accéder à la recherche
Deux chefs portants des masks dans une cuisine

Services de Restauration

Une vague de solidarité envers les travailleurs les plus exposés

Les démonstrations de solidarité se multiplient dans les villes, régions et pays du monde entier. Et bien qu'améliorer la qualité de vie de chaque personne que nous servons soit notre responsabilité, nous ne cessons de voir des héros ordinaires apparaître là où nous ne les attendions pas, y compris au sein de notre industrie.

Voici comment nos héros, des individus tels que vous et moi, mettent leurs compétences, produits et équipes au service de ceux qui, à travers le monde, risquent leur vie dans cette bataille contre le virus.
 

Les cuisines reprennent du service... pour nourrir ceux dans le besoin

Tous nos héros ne sont pas en train de sauver des vies à l'hôpital. Certains, cuisiniers dans des établissements scolaires, ne voulaient tout simplement pas rester les bras croisés. Un héros n'abandonne jamais, même quand les conditions changent.

Deux chefs portants des masks dans une cuisineL'un d'entre eux, un chef C'Midy, travaille habituellement au sein d'un lycée. Peu désireux d'en rester là après la fermeture des écoles françaises, il a obtenu l'autorisation de cuisiner des repas pour un hôpital d'Île-de-France. Il espère ainsi pouvoir améliorer le quotidien des soignants qui y travaillent.

Première de son genre dans le secteur, l'université de Brandeis, aux États-Unis, n'avait pas de plan arrêté au moment de sa fermeture. La cuisine de l'établissement poursuit cependant son activité en fournissant des repas frais et faciles à consommer aux soignants de la région. Les cuisiniers ont été répartis en deux équipes afin que la mission puisse continuer si l'un d'entre eux venait à tomber malade.  En l'espace d'une semaine, ils ont ainsi pu livrer 2 200 repas à cinq hôpitaux de la région de Boston.

Le chef étoilé Isabelle Arpin s'est associée à Sodexo pour concocter des plats aux saveurs internationales, livrés deux fois par semaine par camion isotherme à l'hôpital Érasme, à Bruxelles. D'ordinaire, sa troupe sert chaque soir un menu gastronomique autour de 80 € à une trentaine de clients. Ne pouvant rester sans rien faire, l'idée lui est venue de préparer de délicieuses « bombes vitaminées » hautes en couleurs (sous la forme de soupes) pour les soignants. Un plat facile à déguster, même debout ! Toutefois, sa volonté d'aider ne s'arrête pas là. Avec son équipe, elle travaille de nouveau avec ses fournisseurs, dont une entreprise employant des personnes handicapées ; les produits parviennent également de collectes organisées par les clients, de « frigos solidaires » distribuant les surplus d'aliments et d'invendus de grands supermarchés. 

Le personnel des cuisines d'hôpitaux met en place des mini-marchés pour les travailleurs essentiels

Au fur et à mesure que les patients arrivent et que leurs collègues tombent malades, les journées s'allongent pour les travailleurs essentiels des zones les plus touchées. Devant les supérettes, des files d'attente se forment en raison des mesures de distanciation sociale et de l'entrée des clients désormais régulée au compte-gouttes. Une fois leur tour arrivé, il ne reste parfois plus grand-chose pour les soignants, qui se voient dans l'impossibilité de trouver des légumes frais ou du papier hygiéniquetoilette. Plus grave encore, ces travailleurs très exposés au virus prennent le risque supplémentaire de le transmettre ou de le contracter à leur insu.

À travers le pays, de nombreux hôpitaux ont ainsi fait appel à nos spécialistes de laen chaîne d'approvisionnement pour soutenir leurs équipes. Il s'agit non seulement d'amener l'épicerie directement aux employés, mais également de vendre à prix coûtant ou sous forme de déduction salariale pour rendre le moment des courses plus facile.  

Par exemple...

Emplyée de l'hôpital ProMedica Toledo tenant du papier toiletteDans le Midwest américain, près de Détroit, l'équipe Sodexo et l'hôpital ProMedica Toledo proposent lait, charcuterie, fromages, jus de fruits, beurre, yaourts, poulets rôtis et plats d'accompagnement à emporter, sans oublier ce produit tant convoité : le papier toilette.

Les équipes de Sodexo Canada ont mis en place un service de collecte inédit permettant au personnel hospitalier d'acheter en toute sécurité des repas à emporter pour deux, quatre ou six personnes. 

Dans l'État de New -York, notre épicerie éphémère dans la maison de rééducation St. Luke Health Services élargit son offre en proposant gratuitement des aliments pour bébés ainsi que d'autres produits donnés par les employés, comme par exemple des couches.

« Les réactions ont été très positives. Les infirmières, les médecins, le personnel administratif en première ligne... [ils sont tous] très impressionnés et reconnaissants. » - Rob Snoad, Reston Hospital

« Mes employés m'expliquent se sentir beaucoup moins inquiets, maintenant qu'ils peuvent s'approvisionner ici. » déclare John Tombolillo, Directeur Général des services de restauration Sodexo à l’établissement St. Luke Health Services à Oswego, dans l'État de New-York.

En première ligne, des fêtes placées sous le signe de l'entraide

Equipes chinoises délivrant des repasEn plein cœur du Nouvel An chinois, en janvier, la province chinoise du Hubei est alors la région du monde la plus touchée par la pandémie ; nos équipes chinoises, cependant, se mobilisent dès le premier jour pour soutenir le personnel médical sur place. Nos collègues ont rapidement compris le rôle que pouvait jouer la nourriture pour les patients comme pour les soignants. Ils se sont engagés à leur fournir des plateaux-repas spéciaux durant cette période d'ordinaire festive.


Plateau repas chinoisEn dépit de la peur et de l'appréhension, nos équipes étaient guidées par leur courage : elles savaient que les malades, comme le personnel hospitalier, avaient besoin de leur aide. « Nos équipes se sont beaucoup mobilisées. Même durant la Fête du printemps, lorsque nous étions extrêmement sollicités, tout le monde était à son poste. Cet esprit de service m'a grandement impressionné ! » Xu Juan, Directeur Régional de la Division Médicale.  Un employé de Sodexo nous a expliqué les raisons de ce dévouement : « De bons petits plats, livrés à temps, nous permettent de rester forts en période de quarantaine ! » 

Petits et grands moyens de se remonter le moral

En cette période de confinement, de quarantaine et de distanciation sociale, nous découvrons sans grande surprise que l'être humain est avant tout social. De nombreuses initiatives peuvent nous permettre de nous sentir moins seuls et plus proches les uns des autres : nous en avons grandement besoin. Et la bonne nouvelle, c'est que souvent, même les plus petites actions se révèlent très utiles.  

Message de soutien au patients sur leur plateau repasAprès l'interdiction des visites, la solitude et l'inquiétude ont vite gagné les patients du monde entier. Notre hôpital new-yorkais, en plein épicentre de l'épidémie, a souhaité agir pour leur remonter le moral. Sur leurs plateaux-repas, les patients ont ainsi pu découvrir dix-sept petites cartes différentes ornées de citations positives et du numéro de téléphone de l'aumônier de l'hôpital, vers qui se tourner en cas de besoin (une collaboration Sodexo Blue Button et New York-Presbyterian Queens).

Le monde manque cruellement de masques : pourtant, tous les travailleurs doivent se protéger, tout en réservant les équipements et les respirateurs les plus sophistiqués au personnel médical directement en charge des patients atteints du COVID-19. De nombreux projets ont ainsi vu le jour dans les foyers du monde entier, tandis que des partenariats se créent dans les endroits les plus inattendus. Après avoir demandé un devis pour la confection de masques en tissu faits main sur Instagram, Mme Pilanski, infirmière au Bayonne Medical Center, dans le New-Jersey (États-Unis), s'est vu offrir ces derniers gratuitement.  

De l'autre côté de la planète, la boulangerie Alpha Bakeries faisait don de 6 000 attaches pour paquets de pain qui pourront être utilisées dans la fabrication de masques faits main dans les cliniques Goshen Health, en Angleterre. 

Equipes portant des masques avec des souriresMaintenant que tous les sourires sont protégés, les équipes Sodexo ont décidé de remonter le moral des soignants en ajoutant autocollants rieurs, moustaches et barbes aux masques durant la réunion quotidienne du service.  Les soignants n'oublieront pas non plus de faire signe aux patients placés en chambres d'isolement, à travers la fenêtre, pour leur rappeler qu'ils ne sont pas seuls.
 

Ivan dans sa nouvelle voitureParfois, l'entraide et l'esprit d'équipe peuvent changer la vie d'une personne. Le cuisinier de 5h30 du Seton Medical Center dans le Tennessee, aux États-Unis, rentrait du travail lorsqu'un accident a mis sa voiture hors d'état de rouler. En voyant qu'Ivan semblait de plus en plus fatigué et distant, la directrice générale de Sodexo a souhaité prêter l'oreille à ses soucis. Elle a alors découvert que, privé de moyen de transport, il se rendait à pied au travail, marchant ainsi deux heures par jour, y compris pour se rendre à son deuxième emploi et rentrer chez lui. Jennifer a créé une page GoFundMe pour lui venir en aide et a déniché la voiture idéale, alors stationnée dans un parking de la ville. En l'espace d'un jour seulement, la collecte en ligne et les collègues d'Ivan avaient réuni assez de fonds pour lui offrir le véhicule. 

En savoir plus sur nos actions rapides fâce à la crise sanitaire à travers la planète

30 avril 2020

Retour à la liste

Une question ?

Une question ?

Siège Sodexo à Issy-les-moulineaux

Siège de Sodexo Groupe

255 Quai de la Bataille de Stalingrad - 92130 Issy les Moulineaux FRANCE

Suivez-nous sur Linkedin