La main de la personne tenant un stylo, pointant vers un écran d'ordinateur portable ouvert

Une carrière dans la gestion de projets FM

Pour certains, le changement est source de stress. Ce n’est pas mon cas. Ma carrière est née du changement. C’est le hasard qui m’a fait découvrir la gestion de projets FM mais, dès le début, j’ai su que c’était fait pour moi.

Comment j’ai découvert la gestion des installations et la gestion de projets

Marta SmithAprès l’université, j’ai travaillé dans une banque, au guichet, juste pour gagner un peu d’argent mais aussi pour réfléchir à l’orientation de ma carrière professionnelle. J’ai très vite gravi les échelons dans cette banque jusqu’à devenir Assistante de direction pour les responsables de régions. De nature, je suis très organisée et sociable, ce poste me convenait parfaitement. Ce sont les contacts que j’avais noués en tant qu’assistante de direction qui m’ont permis de faire ce pas de côté, le moment venu, vers la gestion des installations (FM) de cet établissement bancaire.

Dans mon premier poste au sein de l’équipe FM, j’ai rapidement compris toute la richesse de ce secteur. Ensuite, j’ai progressé vers un poste de responsable de projet, au sein du département FM, et il n’a plus jamais été question de revenir en arrière. Mes capacités organisationnelles et humaines correspondaient parfaitement au service et au poste. 

Le changement crée l’opportunité

Le temps que j'ai passé dans le secteur bancaire a été incroyablement varié PARCE QUE je travaillais au sein du service FM. Je pouvais choisir un projet ou une équipe ou être en détachement ou apprendre avec un mentor. À un moment donné, j'ai travaillé en tant que chef de projet mobilité. Mon équipe avait la charge d’un programme qui proposait des solutions de flexibilité aux employés. Il s’agissait parfois de l’organisation des espaces de travail de la banque pour faciliter le partage des bureaux et favoriser le travail à domicile. À l'époque, c'était une initiative qui était avant-gardiste pour le monde de la banque d’entreprise où tout le monde travaille de 9h à 17h. Cela sous-entendait donc de nombreux aspects de FM, comme la mesure de l'occupation moyenne du bâtiment et la planification des nouveaux aménagements de bureaux. Je préparais des présentations et des communications pour convaincre les partenaires commerciaux et le personnel et les préparais au changement en m'assurant que chacun disposait des outils nécessaires pour continuer à faire son travail avec efficacité.

J’ai progressé au même rythme que celui de la banque, acceptant de nouvelles responsabilités, jusqu’à ce que je ressente le besoin de changer. Un de mes anciens responsables travaillait alors pour Sodexo et m’a parlé d’un poste de responsable de projets qu’il pensait idéal pour moi.

Devenir responsable de projets internationaux

J’ai commencé chez Sodexo comme intérimaire mais j’ai très vite pris la responsabilité des projets internationaux, ce qui correspondait parfaitement à mes compétences et mon expérience. Je suis maintenant au Centre d’Excellence des projets internationaux et j’aide mes collègues à travers le monde à gérer leurs propres projets et à développer leur expertise en la matière. Nous sommes trois femmes dans l’équipe, ce qui n’est pas chose courante en gestion des installations, secteur dominé majoritairement par les hommes. 

A mon niveau, nous définissons les mesures et les procédures de gestion d'un projet pour Sodexo. Avec un de mes collègues, nous accompagnons les chefs de projets du groupe dans la gestion de projet. Je leur dispense une formation sur l'utilisation de notre outil de gestion de projet en ligne, sur les procédés, les normes, les modèles et, dans certains cas, j'aide à démarrer ou à remettre un projet sur les rails.

J’aime l’idée de pouvoir aider d’autres personnes partout dans le monde. Je suis très contente de pouvoir mettre à profit toutes les langues que je parle (le portugais, l’anglais, le français et l’espagnol). J’adore découvrir d’autres cultures et comprendre l’impact de ces cultures sur la façon dont je dois travailler et procéder aux changements nécessaires afin que la formation que je donne sur le projet qui est traité en local se déroule sans problème. 

Aujourd’hui, mon plus gros obstacle c’est l’absence de face-à-face avec mes collègues. Nous faisons tout pour trouver de nouvelles façons de travailler, planifier en tant qu’équipe et maintenir les aides et les conseils que nous apportons à nos collègues dans le monde entier. 

Reprise du travail après un congé maternité

Je suis devenue récemment maman d’une petite fille. J’ai pris un an de congé maternité et j’ai ensuite décidé de reprendre le travail à plein temps. 

En discutant avec d’autres mères, je me suis rendu compte à quel point je pouvais être reconnaissante de la flexibilité et du soutien que j’ai reçus de Sodexo. J’ai vraiment bien apprécié ces moments d’échange et tout le soutien de mon équipe alors que j’étais toujours en congé mais sur le point de revenir travailler. Ce soutien m’a permis de comprendre que j’avais trouvé l’équilibre entre savoir ce qui se passe au travail et passer du temps avec ma fille. 

En vérité, je n’ai jamais eu peur de reprendre le travail car j’ai toujours su que tout se passerait bien. Ma fille a une maman qui peut faire ce qu’elle aime tout en ayant du temps pour sa famille.

Comment trouver un poste en gestion de projets

Dans la gestion de projet, il y a une compétence-clé qui est de savoir créer et gérer le lien. Il faut être tourné vers l’humain et très organisé. Voici mon conseil pour quelqu’un qui souhaite faire de la gestion de projet : parlez à quelqu’un dont c’est déjà le métier. Ne regardez pas que le diplôme pour y arriver. Certains sujets abordés dans les cours peuvent être un peu stériles si vous n'êtes pas un geek de la gestion de projet comme moi !

Sodexo m'a aidé à obtenir des qualifications professionnelles en gestion de projet qui sont pertinentes pour mon rôle actuel, mais je travaillais déjà dans la gestion de projet bien avant cela, en développant mes compétences et mon expérience dans un rôle que j'appréciais. Il est essentiel de nouer des relations avec des personnes qui travaillent déjà dans la gestion de projet pour vraiment comprendre si vous êtes faite pour ça !

Cet article a été rédigé par Marta Smith (anciennement Marta Vernau), responsable du bureau de gestion de projet international chez Sodexo