Accéder au contenu Accéder au menu Accéder à la recherche
Comment concevoir des lieux de soins pour les personnes ayant une déficience sensorielle

Santé

Des environnements de soins sensibles aux cinq sens

Comment concevoir des lieux de soins pour les personnes ayant une déficience sensorielle

La part de la population mondiale âgée augmente rapidement. Le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans devrait doubler d'ici 2050, pour atteindre près de 2,1 milliards. Alors que la population des plus de 80 ans devrait plus que tripler, passant de 137 millions en 2017 à 425 millions en 2050. Mais plus l'espérance de vie augmente, plus le nombre de personnes touchées par des déficiences sensorielles liées à l'âge augmente. Selon le Journal of the American Geriatrics Society (Revue de la Société américaine de gériatrie), plus de 90 % des personnes âgées vivront avec un déficit affectant au moins un de leurs cinq sens. L'ouïe et la vue sont les deux sens qui sont le plus souvent affectés par le vieillissement.

Une personne dépourvue de l'un de ses sens peut ne pas être capable de participer à des activités sociales ou d'accomplir les tâches banales du quotidien. C'est dans cet esprit que l'Institut Sodexo pour la Qualité de Vie s'est donné pour mission d'étudier les impacts des déficiences sensorielles afin de s'assurer que nous fournissons des services et des cadres de vie qui font une différence réelle et durable pour les résidents du monde entier. L'étude, menée en partenariat avec l'Institut de recherche sur la vie de l'Université d'Ottawa, s'est penchée sur la façon dont les lieux pourraient être conçus ou adaptés pour être plus "sensibles aux sens".

Le rapport qui en a résulté, "Comment et pourquoi les cinq sens sont importants pour la qualité de vie : Guide à l'intention des communautés de soins de longues durées", inspire une nouvelle façon de penser et offre un guide aux fournisseurs de soins, aux équipes de gestion, aux résidents et à leurs familles. Il met en avant les changements simples à effectuer ainsi que les innovations technologiques qui peuvent être utilisées dans les établissements de soins ou à la maison pour atténuer l'impact du déclin sensoriel, par exemple :

  • l’utilisation de couleurs très contrastées pour aider les personnes malvoyantes à mieux se repérer, ce qui leur permet de se déplacer dans les couloirs et de voir toute la nourriture dans leur assiette

  • la réduction du bruit de fond provenant des systèmes de chauffage et de refroidissement, de l'équipement et des services de nettoyage afin de permettre aux personnes malentendantes d'engager plus facilement la conversation

  • le rehaussement des saveurs dans les repas afin de les rendre plus agréables et appétissants pour ceux qui ont un sens du goût amoindri, et la création d’espaces de cuisine ouverts où les odeurs peuvent stimuler l'appétit

  • l’utilisation de la technologie robotique comme les similis-animaux de compagnie pour encourager les interactions sensorielles qui réduisent le stress et créent des liens sociaux.

Notre travail sur ce sujet se poursuit alors que nous avons l'intention d'augmenter le niveau de soins pour les personnes âgées à domicile et dans les communautés de soins de longue durée. En créant des environnements sensibles aux sens, nous améliorons la qualité de vie des gens partout dans le monde.

 

Institute for quality of life

 

05 octobre 2017

Retour à la liste

Une question ?

Une question ?

Siège de Sodexo Groupe

255 Quai de la Bataille de Stalingrad - 92130 Issy les Moulineaux FRANCE

Suivez-nous sur Linkedin